Panier

Qu’est-ce que c’est que d’être sadique

Mon expérience

Je voudrais préfacer ceci en disant que c’est mon expérience de ce que c’est que d’être un sadique et bien que certains aspects de cela s’appliqueront aux autres, les sadiques, comme tout autre individu, ont des personnalités différentes et donc je ne parle pas pour les autres sadiques ils ne parlent pas non plus pour moi.

Une définition du sadisme

Une personne qui tire du plaisir, en particulier une gratification sexuelle, d’infliger de la douleur ou de l’humiliation à autrui.

Je ne le savais pas alors

Avec le recul, je crois que j’ai toujours été un sadique. Dans ma petite enfance, je me souviens avoir joué avec mes jouets, barbies, Polly Pockets, nounours, etc. et la chose avec laquelle j’aimais le plus jouer était de les faire souffrir. Qu’il y ait eu un tyran présent ou une sorte de catastrophe environnementale, les émotions que j’imaginais que mes jouets ressentaient étaient toujours du type panique, peur, douleur et désespoir et cela me ravissait.

Adolescent, je me suis retrouvé à réagir aux films d’horreur d’une manière différente des gens qui m’entouraient. J’éprouvais souvent les mêmes émotions qu’eux : la peur, l’adrénaline et le dégoût du gore mais il y avait autre chose là aussi, l’excitation. Éveil, curiosité et confusion. Confus quant à la raison pour laquelle je ressentais ces émotions, qu’est-ce qui n’allait pas chez moi ? Cela m’a-t-il rendu méchant ? Il est maintenant clair pour moi que ce que je suis est un sadique, mais je ne le savais pas alors.

Le sadisme

J’avais environ 18 ans quand, par amour de l’histoire et de la torture, j’ai découvert le marquis de Sade et d’autres comme lui. Je me suis lancé dans l’apprentissage de tout ce que je pouvais sur des gens comme moi et à partir de là, j’ai été transporté dans les temps modernes où j’ai découvert le monde du BDSM et tous les délicieux défauts, paraphilies, fétiches et fantasmes qu’il y a à explorer. J’ai tellement appris sur moi-même dans le processus et j’apprends encore maintenant.

La définition du sadisme s’applique très clairement à moi. C’est brutal et cela choquera peut-être les gens ou provoquera des tumultes désapprobateurs mais j’aime souffrir. Cela peut prendre plusieurs formes, douleur physique, humiliation, dégradation, etc.

De leur côté, ce qui m’excite, c’est la souffrance, le corps qui se tord, se tord, les gémissements de douleur et de désespoir, la mendicité, la supplication, le spectre des bruits allant des gémissements doux aux cris gutturaux.

De ma part, c’est le contrôle, la cruauté et la pure dépravation. Tout cela se manifeste à travers des fétichismes et des actes de jeu multiples et divers, pour nommer le fétichisme des pieds, le piétinement, la sissyfication, le cocu, la CBT et des types de jeu plus extrêmes, ce serait pour ne donner que quelques petits exemples. Ce qu’il manifeste n’a pas d’importance, c’est le service et la souffrance ou possibilité de celui-ci qui m’excite.

Acceptation

Croyez-le ou non, cette partie de moi-même est encore, à ce jour, difficile à accepter. Je me sens souvent comme Jekyll et Hyde et je fais tout mon possible pour garder Hyde caché. Je suis avec mon partenaire depuis plus de 13 ans maintenant et il y a encore des parties de moi-même que je ne fais que partager, et des parties que je garde encore cachées.

Trouver d’autres personnes comme moi ou les masochistes qui nous aiment aide énormément. Cela aide aussi que je puisse trouver des endroits beaucoup plus compréhensifs que le reste du monde, comme ce site et cette communauté. Je crois que la raison pour laquelle je ressens souvent le besoin de le cacher est que, comme la plupart des choses différentes, le sadisme, lorsque les gens peuvent supporter d’en discuter, est souvent soumis à un examen minutieux et à un jugement et est enveloppé de tant d’idées fausses.

Les idées fausses autour du sadisme

J’adore Criminal Minds, Dieu le sait. Mais le spectacle et bien d’autres, à mon avis, ont convaincu beaucoup de gens que le sadisme et la criminalité sont une seule et même chose. Que les sadiques sont ces individus impitoyables qui s’attaquent à des innocents afin d’infliger une horreur absolue. Et je suppose que pour certains sadiques, c’est vrai. Cependant, c’est un si petit pourcentage par rapport au reste d’entre nous.

Je ne me cache pas dans les pas de porte, c’est impoli (je l’ai dit avec la voix d’Ursula), je ne prends pas plaisir à entendre parler ou à voir la souffrance d’un innocent dans la vraie vie qui n’est pas consentant. Je ne suis pas mystérieux (j’aimerais bien l’être) et je ne suis pas distant (d’accord, certaines personnes ont dit que je pouvais l’être).

Je suis en fait une personne vraiment sympa. J’aime aider les gens et passer du temps avec ma famille, j’ai centré ma carrière et mes études sur le soutien aux autres, j’ai même fait du bénévolat avec des hérissons.

Je n’ai pas non plus l’air d’un sadique, c’est-à-dire des notions mal placées de ce à quoi on peut ressembler. J’aime ma nourriture donc je suis une fille trapue, je ne porte pas tout en noir et je vis en latex et en cuir (bien que j’aime tout ça), vous êtes beaucoup plus susceptible de me trouver en pantalon de survêtement et le petit ami t -la chemise. J’ai une voix de haute fille qui me fait paraître beaucoup plus jeune que moi, et je ris (selon mon petit ami) comme une Honda 90.

Je ne suis pas non plus limité à mon sadisme sexuellement. J’aime parfois être une dominatrice douce, j’aime ce que les membres de la communauté BDSM appellent le sexe vanille et j’aime même parfois me soumettre, mais uniquement à Alpha. Le sadisme n’est qu’une partie de qui je suis.

Maintenant c’est dit et fait

J’espère que vous avez apprécié mon article de blog, c’est le premier que j’ai fait, donc je ne suis pas sûr à 100% de savoir comment écrire ces choses. J’espère, si vous pouvez en tirer quelque chose, que tous les sadiques ne sont pas identiques et que le sadisme fait partie de qui je suis. N’oubliez pas que nous ne sommes pas tous méchants et effrayants.

Je suis juste votre sympathique sadique de quartier (d’accord, c’était un peu effrayant).

Domine.

Intéressé à contribuer à notre super blog communautaire ? Pourquoi ne pas contacter notre sympathique équipe ?

commentaires

Plus de notre blog

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Livraison Gratuite

Et toujours discrète

Collection a jour

Ajout de produits fréquent

Service client à votre écoute

Nous vous assurons un suivi

Paiement sécurisé

PayPal / MasterCard / Visa